Le partitionnement sous Linux : MBR vs. GPT

partitionLes informations de partitionnement sous Linux sont actuellement gérées par deux procédures distinctes :

  1. MBR (Master Boot Record) – Les concepts de partitionnement basés sur les tables de partitions MBR remontent à l’époque DOS, ce qui explique tout un ensemble de limitations et de règles plus ou moins farfelues. Ce concept reste pourtant valable pour à peu près tous les disques durs utilisés dans des PC Windows et/ou Linux jusqu’en 2012. Dans ce cas de figure, la table de partitions est stockée dans le Master Boot Record (MBR), c’est-à-dire le premier secteur du disque dur.
  2. GPT (GUID Partition Table) – Il s’agit d’un standard créé il y a quelque temps déjà, dans le but d’éviter les nombreuses limitations liées au MBR. Les ordinateurs de la marque Apple utilisent GPT depuis 2005. Les machines Windows y ont migré depuis la présentation de Windows 8 en automne 2012.

Le HOWTO complet sur le sujet est ici :

Publicités
Cet article, publié dans Linux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le partitionnement sous Linux : MBR vs. GPT

  1. Ping : Installer Slackware Linux 14.1 sur un portable Asus S300 | Le blog technique de Microlinux

  2. Ping : Installer Slackware Linux 14.1 sur un portable HP Pavilion DM1 | Le blog technique de Microlinux

  3. Ping : Installer Slackware Linux sur une carte mère Intel D945GCNL | Le blog technique de Microlinux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s