Filtrer le Web sous Slackware Linux avec SquidGuard

squidguardIl existe une pléthore de solutions pour filtrer le Web et mettre en place une sorte de « contrôle parental » pour un réseau. La plupart de ces techniques relèvent de la catégorie farces et attrapes et se distinguent avant tout par leur inefficacité. Une seule fonctionne de manière à peu près irréprochable, c’est le redirecteur SquidGuard couplé au serveur proxy Squid. Chaque requête HTTP du réseau local est redirigée de façon transparente vers le serveur proxy, qui analyse une série de règles avant d’autoriser ou d’interdire la connexion. En cas de refus, c’est une page explicative qui s’affiche à l’utilisateur. Pour faire le tri, on se servira des listes fournies par l’Université de Toulouse et maintenues par Fabrice Prigent.

Voici le HOWTO complet :

Publicités
Cet article, publié dans Linux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Filtrer le Web sous Slackware Linux avec SquidGuard

  1. Ping : Filtrer Facebook avec le pare-feu Iptables | Le blog technique de Microlinux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s