Un serveur de messagerie avec Slackware

dovecot-postfixVoici le début d’une série d’articles sur la mise en place d’un serveur de messagerie électronique sous Slackware Linux. La configuration d’un serveur de mails est un sujet d’une complexité effarante,qui décourage bon nombre d’administrateurs de serveurs. Il est vrai que la toile pullule de machines mal configurées que les spammeurs utilisent allègrement comme relais, et que l’on nomme à juste titre des « pompes à merde ».

Nous allons configurer notre serveur mail pas à pas, en commençant simplement et selon les règles du principe KISS. Nous utiliserons principalement Postfix et Dovecot pour mettre en place un serveur de messagerie IMAP raisonnablement sécurisé. À l’issue de ce tutoriel, nous obtenons un serveur capable d’envoyer et de recevoir des mails, et que nous pouvons utiliser avec le client Mozilla Thunderbird.

Pour l’instant, nous faisons abstraction de tout un tas de composants comme le SPF (Sender Policy Framework), le DKIM (DomainKeys Identified Mail), le greylisting avec Postgrey, le filtrage des spams avec SpamAssassin ou l’intégration d’antivirus comme ClamAV. Nous verrons tout cela par la suite. Dans un premier temps, notre seul souci consiste à disposer d’une base saine.

 

Publicités
Cet article, publié dans Linux, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s